top of page
Rechercher

Immobilier : Les villes à éviter avec le réchauffement climatique

De plus en plus d'acheteurs, notamment les jeunes générations, repensent leur projet immobilier en tenant compte des effets attendus tels que la montée des eaux et l'augmentation des températures. Il est donc primordial de choisir judicieusement sa zone de recherche immobilière afin d'éviter les zones les plus exposées aux risques climatiques tels que la canicule, la sécheresse et les inondations. Bien que chaque région de France soit touchée à sa manière, certaines zones sont d'ores et déjà identifiées comme à éviter par les potentiels acquéreurs.


L'érosion menace les villes côtières françaises


Les villes côtières sont particulièrement menacées par l'érosion côtière due à l'avancée de l'océan. Selon les mesures établies par la loi "Climat et résilience" d'août 2021, environ 50 000 logements seraient menacés en France. Des communes telles que Dieppe, Saint-Brieuc, Lannion, Quiberon, La Baule, Lacanau, Arcachon, Saint-Jean-de-Luz, Collioure et Cassis sont listées dans un décret du 29 avril 2022 comme devant faire l'objet d'une adaptation de leur aménagement. Bien que ces villes soient dynamiques sur le marché immobilier actuel, elles pourraient subir une décote dans les décennies à venir en raison de l'érosion côtière.


La montée des océans, prévue d'ici 2100 avec une augmentation d'environ 43 centimètres si le réchauffement global atteint 2°C, amène déjà certains acquéreurs, notamment les jeunes générations, à éviter les logements en front de mer. À La Rochelle, par exemple, des acheteurs choisissent déjà d'investir légèrement plus loin de la côte pour anticiper la remontée des eaux. Selon l'ONG Climate Central, des régions telles que Brest, dans la région Bretagne, Saint-Nazaire dans les Pays-de-la-Loire, La Rochelle en Aquitaine et Calais dans les Hauts-de-France pourraient être exposées à des inondations si aucune mesure de protection n'est mise en place. Des régions comme la Camargue ainsi que les villes de Sète, Marseille, Toulon et Nice sont également concernées.


Top 10 des villes les plus chaudes dès 2040

Annecy ville la plus chaude dès 2040

Les régions qui seront les plus chaudes de France d'ici 2040 selon le site Bien'Ici sont les suivantes :

  1. Annecy (16 jours et 11 nuits)

  2. Lyon (14,8 jours et 11,9 nuits)

  3. Saint-Étienne (15 jours et 11 nuits)

  4. Avignon (16 jours et 9 nuits)

  5. Valence (16 jours et 9 nuits)

  6. Dijon (13 jours et 11 nuits)

  7. Chambéry (14 jours et 10 nuits)

  8. Bourges (13 jours et 10 nuits)

  9. Clermont-Ferrand (13 jours et 10 nuits)

  10. Nîmes (15 jours et 8 nuits)

Les régions prometteuses pour l'investissement immobilier


Malgré ces risques, il existe des régions en France qui peuvent offrir des opportunités d'investissement immobilier sur le long terme. L'Agence européenne de l'environnement a publié des cartes prospectives en 2020 indiquant les endroits "où il fera bon vivre en 2050" en prenant en compte l'évolution climatique et les conditions météorologiques. Selon cette étude, cinq régions se démarquent et peuvent être envisagées par les investisseurs :

  • La Bretagne, qui sera moins touchée par la chaleur en raison de sa proximité avec l'Océan Atlantique, pourrait connaître une augmentation de sa population d'ici 30 ans.

  • La Normandie, avec un climat agréable et une agriculture répandue, offre un cadre de vie attractif.

  • Les Yvelines, situées près de Paris, abritent des forêts qui offrent des espaces frais et ressourçants pour les futurs habitants.

  • La Côte d'Azur, en particulier l'arrière-pays provençal, reste agréable au printemps et en automne, mais les températures estivales peuvent devenir insupportables.

  • La Bourgogne, connue pour ses vignes, ses forêts et ses lacs, connaîtra un climat de plus en plus méditerranéen.

Les alternatives face au réchauffement climatique


Pour ceux qui souhaitent échapper aux effets du réchauffement climatique, les communes et les villages situés à la campagne peuvent également offrir une alternative intéressante. Cependant, il est important de prévoir des solutions énergétiques alternatives, telles que l'énergie solaire, car les centrales nucléaires et hydro-électriques dépendent de l'eau, une ressource qui pourrait se raréfier. Les régions riches en eau douce, comme l'Alsace avec sa grande nappe phréatique, peuvent également être des options à envisager.


L'impact du réchauffement climatique sur l'immobilier nécessite une réflexion approfondie lors de l'achat d'un bien. La connaissance des zones à risque et des régions offrant des perspectives durables peut guider les acheteurs vers des choix éclairés. Il est recommandé de consulter des professionnels de l'immobilier et de prendre en compte les prévisions climatiques pour faire un investissement immobilier adapté aux enjeux environnementaux actuels et futurs.

Comments


Louer mon logement avec le Groupe Foncier de France

Vous êtes propriétaire ?

Louer à une association avec le Groupe Foncier de France

Vous êtes une association ?

  • LinkedIn
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
bottom of page