Rechercher
  • Interview BusinessImmo

Groupe Foncier de France, Solidarité Garantie

Dernière mise à jour : 19 oct. 2021

Pour les personnes en situation de précarité, l’accès au logement est souvent un parcours du combattant. Avec Groupe Foncier de France, Odin Lemaître facilite le processus en accompagnant les associations qui les soutiennent dans leurs recherches, mais propose également aux propriétaires immobiliers un accès à des revenus locatifs garantis par l’État. Et si la solidarité pouvait aussi s’accompagner d’un intérêt économique ?

Par Luc-Etienne Rouillard Lafond


Odin Lemaitre, Président et Fondateur de GROUPE FONCIER DE FRANCE


SON PARCOURS

Odin Lemaître a fondé le Groupe Foncier de France il y a deux ans et demi avec l’idée d’aider les personnes vivant dans la précarité à accéder à un logement. Une mission qui a une résonnance très personnelle pour le jeune entrepreneur de 27 ans. « Je connais les difficultés de logement, car c’est l’histoire de ma mère. Quand elle est arrivée en France du Portugal, elle a vécu dans l’un des plus gros bidonvilles de France, à Nanterre. Sans des associations telles que la Croix-Rouge pour l’aider, je ne sais pas ce qu’elle serait devenue aujourd’hui. » Les besoins sont importants et ne pourront que croître face à la crise sanitaire. Or, bien que de nombreux logements restent aujourd’hui vacants, beaucoup de propriétaires rechignent à louer à une association, déplore-t-il : « Nous pouvons faire face aux a priori de nos propriétaires concernant l’entretien du logement et les nuisances sonores. Mais nos propriétaires sont vite rassurés ; en effet, les éducateurs et animateurs de l’association se déplacent de manière hebdomadaire dans les logements. Il y a un véritable suivi et un accompagnement des personnes logées. »


SON CONCEPT

Le Groupe Foncier de France, qui gère aujourd’hui près de 500 logements, se pose en tant qu’intermédiaire dans la location de logements ou de bureaux à des associations reconnues d’utilité publique et en lien avec les services l’État, telles la Croix-Rouge française, Emmaüs, France Terre d’asile, Secours populaire, la fondation l’Abbé Pierre. Pour les propriétaires immobiliers, qu’ils soient institutionnels ou privés, l’intérêt de louer leurs actifs à des associations tient dans la garantie entourant le loyer, explique Odin Lemaître : « Dans une période où beaucoup de locataires ont du mal à payer leur loyer, tant dans les locaux commerciaux que dans l’habitation, nous offrons une sécurité locative aux propriétaires. Les associations ne commettent pas d’impayé parce que les loyers sont soutenus par des subventions de l’État, qui sont généralement d’une durée de 15 ans. Ce modèle est donc une rencontre des valeurs humaines avec l’intérêt économique. » Et que ceux qui craignent la dégradation de leur propriété soient rassurés, le dispositif est pensé pour garantir l’intégrité des logements ou bureaux occupés. « Pour obtenir des subventions, les associations doivent bénéficier d’un service technique, précise Odin Lemaître. Les propriétaires profitent par ailleurs de l’entretien permanent du logement aux frais de l’association , ainsi que d’une remise en état à la fin du bail. »


SON AMBITION

Le modèle développé par le Groupe Foncier de France a par ailleurs démontré sa résilience durant la crise sanitaire, alors que la société a vu son chiffre d’affaires grimper durant cette période pourtant très difficile pour de nombreuses entreprises immobilières. « Dans la mesure où nous travaillons en nous appuyant sur les subventions de l’État, nous n’avons pas à craindre une possible crise », estime Odin Lemaître. Aussi, après s’être d’abord lancée en Île-de-France, la société s’est implantée cette année à Marseille et Aix-en-Provence. Une démarche que l’entrepreneur entend poursuivre : « Déjà implantés à Paris et Marseille, nous souhaitons pour 2021 nous développer sur Lyon et Bordeaux, où la demande de logements des personnes en situation de précarité est très forte. Notre ambition est à terme de mailler l’ensemble du territoire national. »