top of page
Rechercher

Pensez à la règle des 3-30-300, avant d'investir dans un bien immobilier

Dernière mise à jour : 16 déc. 2022

Vivre à côté d'un espace vert, c'est comme vivre à côté d'un petit coin de paradis. Non seulement vous aurez accès à la nature, mais vous pourrez également profiter des bienfaits de l'exercice en plein air dans votre propre jardin. Les chances d'être heureux seraient encore plus grandes si l'on vit dans un endroit qui remplit les critères correspondant à la "règle des 3-30-300".

L'importance des espaces verts

Qu'est-ce que la "règle des 3-30-300" ?


Le principe est le suivant : apercevoir 3 arbres depuis son logement, vivre dans un quartier dans lequel au moins 30 % de l’espace est arboré et habiter à moins de 300 mètres d'un espace vert, comme un parc ou une forêt. Les personnes qui vivent à proximité d'espaces verts sont ceux qui préservent une meilleure santé mentale au quotidien.


C'est agréable, mais c'est rare


Les citadins français peinent de plus en plus à trouver des espaces verts. C'est notamment le cas en Ile-de-France. Pourtant, élément essentiel pour la qualité de vie d'une ville, ces espaces ont été rayés des villes modernes, ne laissant aucune place pour les loisirs et la détente. Dans ce type d’urbanisme, le mot d’ordre était la plus grande occupation possible des terrains constructibles.

L'urbanisme en Ile-de-France

Les 5 villes françaises les plus vertes


1 - ANGERS :

En 2020, Angers conserve sa place de n°1. En plus d’investir de manière significative dans ses espaces verts – 98 euros par habitant en moyenne –, elle s’attache à limiter leur arrosage automatique et l’utilisation de pesticides dans leur entretien.


2 - NANTES :

La grande gagnante de ce palmarès 2020 est la région Pays de la Loire, dont les deux plus grandes villes caracolent en tête. Nantes, avec une note de 83,5/100, coche presque toutes les cases : promotion de son patrimoine, protection de sa biodiversité et une part manifeste de son budget allouée aux chantiers de végétalisation de la ville ; plus de 41 millions d’euros par an, selon l’Observatoire.


3- METZ :

Sur la 3e marche du podium, nous retrouvons donc le Grand Est. Capitale de la Lorraine, Metz se distingue en incluant fortement les citoyens dans ses politiques « vertes », à travers diverses manifestations culturelles : « L’Art dans les jardins », « Jard’in Metz », « Constellations de Metz »... L’Observatoire rappelle en outre qu’elle fut la première à proposer un budget participatif « éco-citoyen » dédié aux espaces verts. Elle obtient la note de 78/100.


4 - AMIENS :

Avec une note de 75/100, Amiens fait un bond dans le classement : 10e du palmarès 2017, elle se place cette année au 4e rang des villes les plus vertes de France. Ses points forts ? La promotion de ses espaces verts auprès de ses habitants et un budget important alloué à leur entretien et développement.


5 - LYON :

Élue capitale française de la biodiversité en 2019, Lyon creuse l’écart avec ses concurrentes en obtenant une note de 73,5/100. Plus que les autres, en effet, la métropole s’engage en faveur de la protection de sa faune et de sa flore. Elle demeure toutefois moins arborée que la moyenne nationale selon Kermap, avec 16 % de patrimoine arboré contre 22 % à Marseille et 20 % à Paris.


Pensez-y avant d'investir, ce sont des facteurs à prendre en compte avant de franchir le pas.



Comentarios


Louer mon logement avec le Groupe Foncier de France

Vous êtes propriétaire ?

Louer à une association avec le Groupe Foncier de France

Vous êtes une association ?

  • LinkedIn
  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
bottom of page